Return to site

Jan Lisiecki... sur ronde de notes inspirées

Merci la vie!

· Musique,Inspiration,Jan Lisiecki

L’histoire est assez… banale - même si d’aller au concert ne l’est finalement pas forcément : la possibilité m’est donnée d’aller à la Philharmonie de Paris.
Choisir le type de concert, de musique. Caler avec les agendas.
Bref, cap sur le concerto pour piano N°2, de Frédéric Chopin.

En cette froide soirée d’avril, le ciel bleu turquoise, les arbres déjà verts tendres, les allées de la Villette entraînent vers cet étrange pot de… quelque chose. Cabossé, rutilant, le bâtiment de la Philharmonie - puisque c'est de lui qu'il s'agit - ressort avec force, sans dévoiler son intérieur mais avalant une petite foule pressée par le froid.
 

Installation. Arrivée des musiciens et du chef d’orchestre. Et Chopin prend la place.

Mais plus encore quand Jan Lisiecki, pianiste canadien de 22 ans, commence à faire parler le piano central.
Pas de mots pour vous raconter l’incroyable moment entre ciel et terre, où le pianiste nous entraîne entre force et douceur, virtuosité, poésie, tourbillons, et force encore.

Le New York Times, cité dans le programme de la soirée, parle d’un « pianiste qui fait que chaque note compte ». Étonnante phrase concernant un pianiste. Mais tellement juste après avoir vu et entendu le ballet des mains de Jan Lisiecki.

Dans une interview donnée à Libération, à la question « Le secret pour jouer Chopin, ce sont les passages rapides ou les passages lents ? », il répondit : « Les deux. Il faut jouer Chopin naturellement. Il ne faut pas essayer d’ajouter quelque chose d’autre dans la musique, ni sentiment, ni romantisme superflu. Tout est écrit. »

L’orchestre, très présent, répond au soliste durant tout le concerto, les deux tissant ainsi un moment chargé d’émotions, de poésie, de force, de fragilité. Mais plus encore, de voir cet artiste, faisant déjà partie des pianistes les plus renommés actuellement, vivre, vibrer et tisser de tout son corps sa pâte sonore a juste été magique ! Époustouflant.

Bref… courez vite dès qu’une date, un programme, une opportunité d’écouter celui qui se réjouit de n’être plus « enfant prodige » se présente à vous - si ok d’être décoiffés par un piano 😊
 

#MerciLaVie #Inspiration
 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly